Warning: Parameter 3 to renderMemorize() expected to be a reference, value given in /home/users2/s/spinoza/www/w/includes/parser/Parser.php on line 3580

Warning: Parameter 3 to renderMemorize() expected to be a reference, value given in /home/users2/s/spinoza/www/w/includes/parser/Parser.php on line 3580

Warning: Parameter 3 to showForum() expected to be a reference, value given in /home/users2/s/spinoza/www/w/includes/parser/Parser.php on line 3580
Utilisateur:Henrique/Tests - Spinoza et Nous

Utilisateur:Henrique/Tests

De Spinoza et Nous.
Aller à : Navigation, rechercher

Sommaire

Interwiki

BibleRef

Col 1:15-20

Fichiers

Fichier:Glossaire de l'Ethique.pdf

Kairos

Dynamic page list

Discussion


Premières pages créées


Ontologie et éthique


Popularité


memoriser

Apprendre des citations
Référence UNIQ7e45131c2c45abb5-memorize-00000005-QINU Citation UNIQ7e45131c2c45abb5-memorize-00000006-QINU
Éthique V, scol. de la prop. 36 Par là, nous pouvons comprendre clairement en quoi consiste notre salut, ou béatitude, ou Liberté : dans l'Amour constant et éternel envers Dieu, autrement dit dans l'Amour de Dieu envers les hommes.
Éthique IV, proposition 50 La pitié chez l'homme qui vit sous la conduite de la raison est par elle-même mauvaise et inutile.
Éthique V, corollaire de la prop. 36. Dieu, en tant qu'il s'aime lui-même, aime aussi les hommes, et par conséquent l'amour de Dieu pour les hommes et l'amour intellectuel des hommes pour Dieu ne sont qu'une seule et même chose.
Éthique I, définition VII Est dite libre la chose qui existe par la seule nécessité de sa nature et se détermine par elle-même à agir.

video

quiz

quiz sur la démonstration

Ceci est un test, mais vous pouvez quand même essayer, ça doit marcher

Point ajouté pour une réponse juste:  
Point retiré pour une réponse erronée:
Ignorer les coefficients des questions:
Répondez aux questions suivantes concernant la démonstration. Attention à l'orthographe !

1. Démontrer, c'est montrer au moyen d'une expérience claire qu'un phénomène ou une qualité existent. :

VRAI
FAUX
Démontrer s'oppose à montrer : démontrer, c'est (faire) comprendre en quoi un jugement sur un objet est nécessaire ; montrer, c'est seulement donner à penser que cet objet est possible en dehors de notre esprit (par ex., montrer qu'une montre indique bien l'heure avec exactitude, ce n'est pas être assuré qu'elle le fera toujours, nécessairement).

2. Définissez la démonstration :

C'est un mode de qui consiste à rendre une proposition à partir de évidentes par elles-mêmes ou déjà démontrées.

3. En quoi la science peut se distinguer avec Aristote de connaissance par simple expérience ? :

La science est démonstrative, c'est-à-dire qu'elle vise à établir des connaissances et et non particulières et contingentes.

4. Quel est le nom de la science de la démonstration, qu'Aristote est le premier à formaliser systématiquement ?

La philosophie
La logique
La mathématique
La sagesse
Le syllogisme
Le syllogisme, ou ensemble de propositions cohérentes et inséparables, n'est que le prototype de la démonstration, et donc de la pensée logique en général, non la logique elle-même.

5. Quels sont les modes de raisonnement valides ? : Si nous appelons A une prémisse affirmative (par ex. "Les sens sont parfois trompeurs"), et E une prémisse négative (par ex. "Ce qui nous a trompé une fois n'est pas sûr), nous aurons 8 formes de syllogismes possibles. Trois formes seulement sont donc valides. Lesquelles ?

Pour construire un syllogisme, les trois règles suivantes doivent être respectées  : 1) on ne peut tirer une prémisse négative de deux prémisses positives, 2) si une prémisse est négative, alors la conclusion doit être négative, 3) on ne peut rien conclure de deux prémisses négatives.
VALIDE INVALIDE
AAA
AAE
AEE
AEA
EEE
EEA
EAE
EAA

6. A quelles règles de la méthode cartésienne correspondent ces propriétés ?

* Éviter les préjugés et la prévention (le conformisme) : la règle .
→ Attention : la propriété indiquée ci-dessus n'est pas la nature ou compréhension de cette règle, compréhension qui est en l'occurrence le fait de ne tenir pour vrai que ce qui est connu clairement et distinctement comme ce qui s'impose absolument à l'esprit, ne peut faire de doute (et qui requière donc qu'on ait tenté de douter pour pouvoir s'en rendre compte).
* Déterminer les premières évidences à partir desquelles construire le savoir : la règle .
→ Nature de l'analyse : décomposer un tout en ses parties constitutives, une difficulté complexe en difficultés moindres, jusqu'à remonter à des idées tellement simples qu'elles pourront constituer les premières évidences.
* Parvenir à la connaissance du fonctionnement des réalités complexes : la règle .
→ Nature de la synthèse : reconstituer un tout cohérent à partir d'éléments simples.
* Ne pas être partiel et donc faux : règle
→ ne rien omettre des objets à connaître, tant dans la recherche de l'évidence que dans l'analyse et la synthèse.

7. A quoi servent ces règles de la méthode cartésienne ?

A comprendre qu'aucune vérité définitive ne pourra jamais être atteinte en science et en philosophie.
Attention, le doute méthodique de Descartes n'est pas à confondre avec le doute sceptique.
A se substituer complètement à la logique formelle, syllogistique, d'Aristote.
A découvrir les fondements fiables du savoir humain et à étendre celui-ci par des démonstrations toujours plus complexes.
A exposer le savoir de façon plus souple qu'avec les syllogismes à la mode d'Aristote.

8. La proposition tous les corbeaux sont noirs est une évidence.

VRAI
FAUX
C'est faux car on peut concevoir sans contradiction qu'un corbeau puisse être albinos, même si on n'en a jamais rencontré empiriquement.

9. L'intuition intellectuelle est...

une connaissance de la pensée par elle-même. Comprendre par exemple que "penser, c'est nécessairement être" et tout ce qui en découle, c'est comprendre que ce qui existe absolument pour la pensée, c'est d'abord la pensée elle-même : il n'y a pas alors d'intermédiaire entre ce qui pense et ce qui est pensé. L'intuition intellectuelle permet de se représenter les premières qui serviront de fondements ou d'axiomes aux démonstrations, qui elles, ne sont pas des connaissances immédiates, c'est-à-dire intuitives mais des connaissances médiates, c'est-à-dire .

10. Reconstituez la démonstration de l'existence de Dieu proposée par Descartes à partir des éléments suivants à replacer dans l'ordre logique : l'existence - Dieu - le Bien - la perfection absolue (Attention, certains termes sont à utiliser plusieurs fois et il y a un intrus).

implique nécessairement la possession de .
→ car ne pas exister est une imperfection et exister est une perfection. La perfection en effet est le propre de ce à quoi il ne manque rien de positif.
Or possède par définition .
→ D'un point de vue philosophique, le terme "Dieu" renvoie à l'idée d'un Être suprême, c'est-à-dire un être tel qu'on ne peut en concevoir de plus parfait, possédant donc toutes les qualités ou puissances à un degré illimité.
Donc possède nécessairement .

Votre pointage est 0 / 0

Forum

UNIQ7e45131c2c45abb5-phpbb_forum-00000008-QINU

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Découvrir
Œuvres
Échanger
Ressources
Boîte à outils