Pensées métaphysiques/Première partie/chapitre V

De Spinoza et Nous.
(Différences entre les versions)
Aller à : Navigation, rechercher
m (Pensées métaphysiques - Première partie, chapitre V : De l'opposition, de l'ordre, etc. déplacé vers Pensées métaphysiques - Première partie, chapitre V : De l'opposition, de l'ordre, etc.)
 
m (a déplacé Pensées métaphysiques - Première partie, chapitre V : De l'opposition, de l'ordre, etc. vers Pensées métaphysiques/Première partie/chapitre V : Remplacement du texte — « Pensées métaphysiques - Première partie, chapitre...)
 

Version actuelle en date du 7 janvier 2017 à 03:34


Pensées métaphysiques


Baruch Spinoza


Première partie, chapitre V :
De l'opposition, de l'ordre, etc.



De ce que nous comparons les choses entre elles il naît certaines notions qui cependant ne sont rien, en dehors des choses elles-mêmes, que de simples modes de penser. Cela se voit à ce que, si nous voulons les considérer comme des choses posées hors de la pensée, nous rendons ainsi confus le concept clair que nous avons d’elles d’autre part. Telles sont les notions d’Opposition, d’Ordre, de Concordance, de Diversité, de Sujet, de Complément, et d’autres semblables qui peuvent s’ajouter à celles-là.


Ce que sont l’Opposition, l’Ordre, la Concordance, la Diversité, le Sujet, le Complément, etc.

Ces choses, dis-je, sont assez clairement perçues par nous, aussi longtemps que nous les concevons, non comme quelque chose de distinct des essences des choses opposées, ordonnées, etc., mais seulement comme des modes de penser par lesquels nous retenons ou imaginons plus facilement les choses elles-mêmes. C’est pourquoi je ne juge pas nécessaire d’en parler ici plus amplement et je passe aux termes dits communément transcendantaux.


Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Découvrir
Œuvres
Échanger
Ressources
Boîte à outils